07 nov 2019

Stad op kindermaat - Une ville amie des enfants

Een stad op kindermaat is een betere stad voor alle Brusselaars

Une ville à taille enfant est une ville meilleure pour tous les Bruxellois

 

De Brusselse ketjes zijn de toekomst van de stad. Elk kind in Brussel moet gezonde lucht kunnen inademen, zich veilig door de stad kunnen bewegen, buiten spelen en zich kunnen ontwikkelen in de crèche en op school.

Ons onderwijs moet kinderen voorbereiden om actief deel te nemen aan het democratische, sociale en economische leven in Brussel. We moeten ervoor zorgen dat ze in staat zijn om zelf hun toekomst, en die van de stad, in handen te nemen.

Het plaatstekort in het Nederlandstalig onderwijs en crèches in Brussel is een steeds groter probleem. We willen daarom versneld nieuwe scholen en crèches bouwen: voor elk kind een plek. We zetten daarbij voluit in op tweetalig onderwijs, naast de bestaande Nederlandstalige en Franstalige scholen. De vorming en erkenning van het werk van kinderverzorgers en –verzorgsters en onderwijzers en onderwijzeressen is hierbij essentieel.

We zorgen voor een refterrevolutie: alle Brusselse scholen moeten gezonde en betaalbare maaltijden aanbieden. Deze maaltijden zijn zoveel mogelijk biologisch en lokaal geproduceerd.

 

Les enfants bruxellois sont l'avenir de la ville. Chaque enfant à Bruxelles doit pouvoir respirer un air sain, se balader en toute sécurité dans la ville, jouer dehors et se développer à la crèche et à l'école.

Notre éducation doit préparer les enfants à prendre part à la vie démocratique, sociale et économique à Bruxelles. Nous devons nous assurer qu'il sont capables de prendre en main leur propre avenir, et celui de la ville.

Le manque de place dans les écoles et crèches néerlandophones de Bruxelles est un problème qui ne fait que de grandir. C'est d'ailleurs pour cette raison que nous voulons bâtir de nouvelles écoles et crèches à un rythme élevé: une place pour chaque enfant. Nous nous engageons à côté de ça, totalement pour l'éducation bilingue, en plus des écoles francophones et néerlandophones. La formation et la reconnaissance du travail des éducatrices, des gardiennes d'enfants, des enseignants et des enseignants sont essentielles ici.

Nous sommes en train de créer une révolution pour le réfectoire: toutes les écoles bruxelloises doivent proposer des repas sains et abordables. Ces repas sont produits autant que possible de manière biologique et locale.